Je suis retraité - la Cipav

L’allocation de solidarité aux personnes âgées

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est une allocation versée par votre caisse de retraite en complément de votre pension.

Elle est attribuée sur demande et sous conditions de ressources.

La Cipav assure à ses prestataires le service de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

 

Son montant maximum est fixé à :

 

  • 10 881,75 € par an pour les personnes seules ou lorsque seul un des conjoints, concubins ou partenaires liés par un Pacs en bénéficie ;
  • 16 893,95 € par an lorsque les deux conjoints, concubins ou partenaires liés par un Pacs, en bénéficient.

 

 

Les conditions prises en compte

Les conditions requises pour percevoir l’Aspa sont les suivantes :

 

  • être âgé d’au moins 65 ans ;
  • avoir l’âge légal de départ à la retraite en cas d’inaptitude au travail, incapacité permanente au moins égale à 50 %, ou être ancien déporté, travailleur handicapé admis à liquider une retraite anticipée avant 60 ans, ancien prisonnier de guerre ;
  • résider de façon stable et régulière en France ou dans les départements d’outre-mer ;
  • avoir des ressources inférieures à 906,81 € par mois (10 881,75 € par an) pour une personne seule et à 1 407,83 € par mois (16 893,95 € par an) pour un couple marié, en concubinage ou pacsé.

 

 

Si le montant de l’Aspa et des ressources annuelles du demandeur dépassent ce plafond, l’Aspa est réduite à due concurrence.

L’ensemble de vos ressources est pris en compte, notamment tous vos revenus professionnels et/ou vos avantages vieillesse et invalidité.

Par ailleurs, vos biens mobiliers et immobiliers sont également intégrés dans l’évaluation de vos ressources.

Tous vos biens mobiliers et immobiliers, même ceux ayant l’objet d’une donation récente, sont considérés comme vous procurant un revenu annuel fictif égal à 3 % de leur valeur au moment de la demande d’allocation.

 

La Cipav n’est pas compétente pour instruire votre demande d’Aspa si vous avez validé un trimestre d’activité au régime général.

Dans ce cas vous devez déposer votre demande auprès de la CARSAT de votre lieu de résidence.

La Cipav assure à ses prestataires le service de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

 

Son montant maximum est fixé à :

 

  • 10 881,75 € par an pour les personnes seules ou lorsque seul un des conjoints, concubins ou partenaires liés par un Pacs en bénéficie ;
  • 16 893,95 € par an lorsque les deux conjoints, concubins ou partenaires liés par un Pacs, en bénéficient.

 

 

Les conditions prises en compte

Les conditions requises pour percevoir l’Aspa sont les suivantes :

 

  • être âgé d’au moins 65 ans ;
  • avoir l’âge légal de départ à la retraite en cas d’inaptitude au travail, incapacité permanente au moins égale à 50 %, ou être ancien déporté, travailleur handicapé admis à liquider une retraite anticipée avant 60 ans, ancien prisonnier de guerre ;
  • résider de façon stable et régulière en France ou dans les départements d’outre-mer ;
  • avoir des ressources inférieures à 906,81 € par mois (10 881,75 € par an) pour une personne seule et à 1 407,83 € par mois (16 893,95 € par an) pour un couple marié, en concubinage ou pacsé.

 

 

Si le montant de l’Aspa et des ressources annuelles du demandeur dépassent ce plafond, l’Aspa est réduite à due concurrence.

L’ensemble de vos ressources est pris en compte, notamment tous vos revenus professionnels et/ou vos avantages vieillesse et invalidité.

Par ailleurs, vos biens mobiliers et immobiliers sont également intégrés dans l’évaluation de vos ressources.

Tous vos biens mobiliers et immobiliers, même ceux ayant l’objet d’une donation récente, sont considérés comme vous procurant un revenu annuel fictif égal à 3 % de leur valeur au moment de la demande d’allocation.

 

La Cipav n’est pas compétente pour instruire votre demande d’Aspa si vous avez validé un trimestre d’activité au régime général.

Dans ce cas vous devez déposer votre demande auprès de la CARSAT de votre lieu de résidence.