La principale caisse de retraite et de prévoyance des professionnels libéraux

La retraite se prépare, la Cipav vous accompagne

ÉLECTIONS 2024 : CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA CIPAV

EN SAVOIR PLUS

Suivez nos actualités et nos événements

Article

Vous souhaitez être candidat aux élections du conseil de la Cipav ?

  1. Prendre connaissance du protocole électoral et du calendrier des opérations de vote.
     
  2. Vérifier le groupe professionnel auquel vous appartenez et si vous êtes "éligible" au poste d'administrateur en consultant le bandeau "Élections" de votre espace-personnel.lacipav.fr. Si vous êtes éligible, le bouton "candidature" est affiché.
     
  3. Cliquez sur "candidature" pour accéder à la plateforme de candidature en ligne. 

    *Si vous êtes éligible et ne parvenez pas à visualiser le bouton, pensez à vider votre cache de navigation.
     

  4. Si vous n'avez pas encore de binôme pour déposer votre candidature conjointe : remplissez et signez le formulaire de mise en relation mis à disposition. Ce service vous permet d'être mis en relation avec d'autres assurés relevant du même groupe professionnel que le vôtre.
     
  5. Lorsque votre binôme est constitué, remplissez le formulaire de candidature conjointe et déposez votre profession de foi. Celle-ci ne doit contenir aucun lien hypertexte et ne peut excéder les 2 000 caractères, espaces obligatoires inclus (600 pour la présentation et 1 400 pour la motivation et les projets pour la Cipav).
     
  6. Signez ensuite le formulaire de dépôt de candidature conjointe. Cette formalité de signature doit être accomplie, chacun à son tour, par les deux membres du binôme candidat (titulaire/suppléant) et ce, impérativement avant le vendredi 8 mars 2024, 12h00.

     
    Important :

    Pour vous aider à suivre chacune des étapes, consultez le mode opératoire détaillé dans la rubrique «Documents utiles».

     

    Nous vous conseillons d'anticiper vos démarches au plus tôt et de ne pas attendre le 8 mars.

     

    Si vous rencontrez des difficultés pour remplir votre formulaire de mise en relation ou de dépôt de candidature conjointe sur la plateforme, vous pouvez prendre contact avec la cellule d'assistance Legavote au 04 28 29 19 09.

     

    Si vous souhaitez des informations complémentaires sur la procédure de candidature, vous pouvez adresser vos questions à l'adresse suivante : elections2024@lacipav.fr

Article

Réforme des retraites 2023 : des changements majeurs à anticiper

La réforme des retraites portée par la loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2023 est promulguée depuis le 14 avril 2023. Elle est entrée en vigueur ce vendredi 1er septembre 2023. Quelques changements sont à prévoir pour anticiper au mieux pour votre retraite.

 

Nouvel âge de départ à la retraite

L‘âge légal de départ à la retraite est porté à 64 ans si vous êtes né à partir du 1er janvier 1968.

Si vous êtes né entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1967, l’âge légal de départ à la retraite est relevé de 3 mois progressivement de 62 ans à 64 ans par année de naissance.

 


Info-Retraite : Pour estimer votre âge de départ à la retraite : accédez au service en ligne sur votre compte retraite

 

Nouvelle durée d'assurance pour obtenir votre retraite à taux plein 

 

Pour bénéficier de votre retraite à taux plein, il faudra totaliser 43 années de cotisations (172 trimestres) si vous né à partir du 1er janvier 1965.

Si vous êtes né entre le 1er septembre 1961 et 31 décembre 1964, le nombre de trimestres cotisés requis pour le taux plein sera relevé d’un trimestre supplémentaire par an.

 

Nouvelle durée d'assurance pour obtenir votre retraite à taux plein

Si vous ne réunissez pas les conditions d’âge et de trimestres pour obtenir votre retraite à taux plein, vous pouvez quand même, si vous avez atteint l’âge légal de la retraite, bénéficier de votre retraite mais elle sera calculée avec une minoration dite « décote ». Vous pouvez également poursuivre votre activité pour valider le nombre de trimestres manquants pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Lorsqu’il vous manque beaucoup de trimestres, sachez qu’il existe un âge d’obtention automatique de votre retraite à taux plein qui est de 67 ans. Cela signifie que quel que soit le nombre de trimestres que vous avez validé, votre retraite sera calculée à taux plein si vous avez atteint l’âge de 67 ans.

Important : Cet âge d’obtention automatique du taux plein n’est pas modifié par la réforme 2023.

 

Nouvelles dispositions familiales

 

La prise en compte des enfants pour le calcul de la retraite évolue avec une majoration possible du montant de la retraite pour les parents d’enfants : la « surcote parentale ».

Pour bénéficier de cette surcote, vous devez avoir :

  • Obtenu au moins un trimestre au titre des majorations d’assurance pour enfants liées à la maternité, à l'adoption, à l'éducation, au handicap ou au congé parental ;
  • Avoir au moins 63 ans et au plus 64 ans ;
  • Avoir accumulé les 43 années de cotisations requises pour le taux plein.

 

La majoration au titre de la surcote parentale est de 1,25 % par trimestre supplémentaire travaillé entre l'âge de 63 et 64 ans (4 trimestres maximum par année) dans la limite de 5 %.

 

De nouveaux droits en cumul emploi retraite

 

Si vous êtes retraité et que vous poursuivez ou reprenez une activité, vous pouvez acquérir de nouveaux droits à retraite.

Pour cela, vous devez bénéficier d’une retraite à taux plein et avoir obtenu l’ensemble de vos retraites de base en France et à l’étranger (situation de Cumul Emploi retraite dit « intégral »). Si ce n’est pas le cas, la poursuite de votre activité en cumul emploi retraite ne sera pas génératrice de nouveaux droits.

La réforme s’applique aux nouveaux droits acquis en situation de poursuite d’activité en Cumul Emploi Retraite Intégral à compter du 1er janvier 2023. Les cotisations versées en situation de Cumul Emploi Retraite intégral avant le 1er janvier 2023 ne sont pas visées par la réforme et ne génèrent pas de nouveaux droits.

Les nouveaux droits acquis dans les conditions de Cumul Emploi Retraite Intégral donnent droit à une seconde retraite. Pour les nouveaux droits acquis auprès de la Cipav, vous pourrez donc bénéficier d’une seconde retraite de base et d’une seconde retraite complémentaire.

L’attribution de cette seconde retraite n’est pas automatique. Vous devrez la demander auprès de la Cipav. À compter du second semestre 2024, vous devrez la demander en ligne.

Important: 

  • Le montant versé au titre de cette seconde retraite ne peut pas dépasser 5 % du plafond annuel de la Sécurité sociale.

  • Vous ne pouvez pas bénéficier de cette seconde retraite avant le 1er septembre 2023.

  • Si vous poursuivez ou reprenez une activité une fois cette seconde retraite demandée et obtenue, les cotisations versées ne vous permettent plus d’obtenir de nouveaux droits pour une troisième retraite.

 

Réforme retraite - Cumul emploi-retraite

 

Un dispositif de retraite progressive élargi aux professionnels libéraux

 

La réforme élargit l'accès à la retraite progressive, réservée jusqu’alors aux salariés, aux artisans et aux commerçants, à l'ensemble des assurés. Désormais, les professionnels libéraux peuvent également prétendre à ce dispositif devenu universel.

Toutefois, certaines conditions doivent être remplies pour y être éligible :

  • Avoir cotisé pendant au moins 150 trimestres dans un ou plusieurs régimes obligatoires de base d'assurance vieillesse.

  • Remplir la condition d’âge*.

  • Réduire le revenu d’activité (activité salariée à temps partiel ou réduction du revenu d’activité non-salariée).

 

L’âge pour bénéficier de la retraite progressive varie en fonction de votre année de naissance et s’établit à 62 ans en rythme de croisière :

 

Un dispositif de retraite progressive élargi aux professionnels libéraux

Le montant de votre retraite progressive est calculé sur base de vos droits acquis au moment de la demande. Il dépend de votre temps de travail résiduel (salarié) ou de la réduction de votre revenu d’activité non-salarié.

Si vous exercez en dernier lieu une activité de professionnel libéral affilié à la Cipav :

  • le dispositif ne vise pour l’heure que la retraite de base.

  • vous devez formuler une demande auprès de la Cipav via votre espace-personnel.lacipav.fr

 

Des nouvelles conditions de départ anticipé

Si vous avez débuté votre carrière professionnelle jeune vous pouvez, dans certaines conditions, partir à la retraite avant l’âge légal. Désormais, il existe 4 bornes d’âge pour partir avant l’âge de 64 ans :

Si vous avez commencé à travailler avant :

  • 16 ans, vous pouvez partir dès 58 ans ;

  • 18 ans, vous pouvez partir dès 60 ans ;

  • 20 ans, vous pouvez partir dès 62 ans ;

  • 21 ans, vous pouvez partir dès 63 ans.

Important :

Vous devez avoir acquis le nombre de trimestres cotisés suffisant avant ces âges et une certaine durée d’assurance pour bénéficier d’une retraite anticipée.

Le dispositif s’applique pour vos droits à retraite de base et à retraite complémentaire acquis auprès de la Cipav.

Si vous êtes né avant le 1er septembre 1961 vous pourrez bénéficier des conditions de départ anticipé selon les conditions applicables avant l’entrée en vigueur de la réforme.

Il en est de même si vous êtes né entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1963 et que vous aviez validé au 1er septembre 2023 la durée d’assurance cotisée exigée avant réforme.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé à la retraite : utilisez le service en ligne sur info-retraite.fr estimer votre âge de départ à la retraite.

La demande de retraite anticipée doit être demandée.

 

Article

Janvier 2024 : hausse de votre pension de retraite à la Cipav et augmentation de vos prestations de prévoyance à hauteur de 4 %

Cette hausse a pour objectif de préserver le pouvoir d'achat de l'ensemble des retraités et prestataires de la Cipav, dans un contexte d'évolution importante des prix à la consommation. 
 

Une augmentation des pensions à quelle date ?


Cette hausse importante du montant de votre retraite (pensions de retraite de base et de retraite complémentaire) entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2024. Concrètement, votre pension versée le 30 janvier 2024 tiendra compte de cette augmentation. Pour connaître les dates de versement de vos pensions en 2024, consultez le calendrier disponible sur la page : le versement de ma retraite
 

Qu'en est-il de l'augmentation des réversions ?


Les pensions de réversion seront aussi augmentées selon les mêmes conditions que les retraites de droits propres.
 

Vers une hausse des prestations de prévoyance ?


Dans le même temps, l'ensemble des prestations relatives au régime invalidité-décès de la Cipav connaissent une hausse de 4 % de leur montant. C'est-à-dire que les capitaux décès, les rentes conjoint et enfant ainsi que les pensions d'invalidité vont évoluer à la hausse. Ces augmentations entrent également en vigueur au 1er janvier 2024. 
 

Toutes les actualités

Nous sommes là pour vous guider et vous aider

Trouvons ensemble les réponses à vos questions

Les chiffres clés de la Cipav

171 146

retraités sont bénéficiaires d'une pension de retraite versée par la Cipav.
Consultez la brochure dédiée aux services en ligne !

98,5 %

des dossiers de demande de retraite reçus sont traités dans les délais par nos services.
Découvrez la brochure sur les chiffres clés 2023

+ 10 000

rdv en visio ont été honorés depuis le déploiement du service. Prenez rendez-vous sur votre espace personnel Cipav
Comment prendre rendez-vous en ligne ? (vidéo)

background-item-presentation
Image - la cipav en quelques mots gauche
Image - la cipav en quelques mots centre
Image - la cipav en quelques mots droite

La Cipav en quelques mots...

Principale caisse de retraite des professionnels libéraux, la Cipav est un organisme de droit privé exerçant une mission de service public.

En tant que caisse de retraite, elle gère les deux niveaux de retraite obligatoires en France (base et complémentaire) ainsi que l'invalidité-décès de ses assurés.

En savoir plus