La politique d'action sociale de la Cipav

Une part des cotisations versées par l’ensemble des adhérents de la Cipav est affectée à un fonds social.

Le conseil d’administration de la Cipav est chargé de définir et de piloter la politique d’action sociale de la caisse et de gérer l’utilisation du fonds social.

Le conseil d’administration est responsable de la définition de la politique d’action sociale au titre des régimes complémentaire et invalidité-décès. Il définit les orientations de l’action sociale de la Cipav et délègue à la commission d’action sociale le pouvoir de mettre en œuvre ses orientations.

L’action sociale s’adresse à l’ensemble des adhérents de la Cipav en difficulté, quels que soient leur statut et leur situation (cotisant, prestataire de droit propre ou de droit dérivé (ayant droit), ou radié ayant acquis des droits).

La commission d’action sociale est composée d’administrateurs. Elle se prononce sur des dossiers anonymes et ses décisions sont soumises à l’approbation de l’autorité de tutelle et ne sont pas susceptibles de recours

Le conseil d’administration est responsable de la définition de la politique d’action sociale au titre des régimes complémentaire et invalidité-décès. Il définit les orientations de l’action sociale de la Cipav et délègue à la commission d’action sociale le pouvoir de mettre en œuvre ses orientations.

L’action sociale s’adresse à l’ensemble des adhérents de la Cipav en difficulté, quels que soient leur statut et leur situation (cotisant, prestataire de droit propre ou de droit dérivé (ayant droit), ou radié ayant acquis des droits).

La commission d’action sociale est composée d’administrateurs. Elle se prononce sur des dossiers anonymes et ses décisions sont soumises à l’approbation de l’autorité de tutelle et ne sont pas susceptibles de recours

Texte

En 2016, la commission a instruit plus de 1000 demandes individuelles et accordé 924 aides pour un montant total de plus de 3,4 millions d’€.